Arrivée à Abidjan des corps des casques bleus ivoiriens tués au Mali

Bouaké360-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Les corps des quatre Casques bleus ivoiriens tués au Mali, suite à une attaque jihadiste, sont arrivés le vendredi 22 janvier 2021 à Abidjan.

C’est aux environs de 17h que l’avion des Nations unies, transportant ces dépouilles, a atterri sur la piste du Groupement aérien de transport et de liaison (GATL), la base aérienne de l’armée ivoirienne, située à l’aéroport d’Abidjan.

Le premier ministre, ministre de la défense, Hamed Bakayoko a accueilli l’équipage au nom du gouvernement et de la nation ivoirienne.

« Le gouvernement a été très sensible à l’hommage que la Minusma a rendu à nos hommes, à l’occasion de cette cérémonie au Mali. Ici, en Côte d’Ivoire, votre présence nos réconforte », a décarré le Premier ministre.

La Côte d’Ivoire rendra un « hommage mérité à nos héros le lundi 25 janvier 2021 à l’Etat major des armées de Côte d’Ivoire, et ce sera l’occasion de traduire à toutes les familles éplorées, l’honneur et la fierté que nous éprouvons à l’égard de ces frères », a-t-il annoncé.

Auparavant, chacune des familles de ces 4 soldats a reçu la somme de 15 millions de francs CFA, dont 5 millions FCFA pour les parents et 10 millions FCFA pour la veuve et ses enfants.

L’attaque d’un contingent ivoirien survenue le mercredi 13 janvier 2021, au Nord de Tombouctou, au Mali, dans le cadre de la Minusma et de sa mission de remobilisation, a fait 4 morts et 3 blessés dont l’état reste stable.

Cheik Koné

15 millions du gouvernement ivoirien à chaque famille des soldats tués au Mali

Bouaké360-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le Premier Ministre ivoirien, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, a remis, le vendredi 22 janvier 2021 à Abidjan, la somme de 15 millions de FCFA aux différents représentants des familles des soldats décédés au Mali, pour leur exprimer la compassion de la nation ivoirienne.

Ils ont trouvé la mort à la suite d’une attaque contre un détachement ivoirien engagé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Les 15 millions de FCFA remis à chaque représentant se répartissent comme suit : 5 millions de FCFA pour les parents et 10 millions de FCFA pour la veuve et les enfants.

Hamed Bakayoko a annoncé la prise en charge par le gouvernement de tous les frais liés aux obsèques de ces braves soldats tombés au champ d’honneur. Soulignant que leur sacrifice ne sera pas vain.

Le Chef du gouvernement a indiqué que le Président de la République présidera, le lundi 25 janvier 2021 à l’état-major des armées, la cérémonie d’hommage à la mémoire de ces héros. « Ce sera un moment de recueillement et de reconnaissance pour toute la nation », a-t-il déclaré.

Les soldats ivoiriens décédés, le mercredi 13 janvier 2021 au Mali sont : les sergents-chefs Adama Bakayoko et Yacouba Doumbia, le sergent Amian Guiégui et le caporal Moustapha Bamba.

La présence des soldats ivoiriens au Mali entre dans le cadre de l’intégration sous-régionale pour aider ce pays à retrouver la paix et la stabilité.

SOURCE : CICG

Trois Casques bleus ivoiriens tués dans une attaque jihadiste au Mali (Armée)

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Trois casques bleus ivoiriens de la Mission Multidimensionnelle Intégrée pour la Stabilisation au Mali (Minusma) ont été tués ce mercredi 13 janvier dans une attaque jihadiste contre leur convoi dans la région de Tombouctou, a annoncé en début de soirée, le Chef d’Etat-major Général des Armées, le Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia.

« Ce jour mercredi 13 janvier, aux environs de 12 h 30 GMT, un détachement de casques bleus ivoiriens engagés au sein de la Mission Multidimensionnelle Intégrée pour la Stabilisation au Mali (Minusma), en mission de reconnaissance, a été l’objet d’une attaque de groupe armée terroriste à 95 km environ au Sud de Tombouctou », a déclaré le Général Lassina Doumbia dans un communiqué officiel, ajoutant que l’attaque en question « a consisté en l’emploi d’Engin Explosif Improvisé (EEI) au contact duquel un des véhicules blindés a explosé, et de tirs directs ».

Pour l’heure, a-t-il poursuivi « l’ennemi a été repoussé » et « le bilan fait état de trois (03) casques bleus ivoiriens tués et de quatre (04) autres blessés ».

Des renforts aériens constitués d’hélicoptères d’attaque et d’aéronefs médicalisés ont été immédiatement déployés sur le terrain en vue de procéder à un ratissage de la zone d’une part, et évacuer les blessés vers les structures médicales, d’autre part, fait remarquer ensuite le patron de l’Armée ivoirienne avant de présenter ses condoléances aux familles des militaires tombés au champ d’honneur et formuler des vœux de prompt rétablissement aux blessés.