Les premiers véhicules « Made in Côte d’Ivoire » sortent d’usine

Bouaké360-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a inauguré ce lundi 10 janvier 2022 à Sotra Industries, à Abidjan, l’Unité d’assemblage de véhicules IVECO Daily Ivoire, le constructeur des premiers minibus « Made in Côte d’Ivoire ».

« C’est la première fois que les véhicules produits ici seront estampillés Made in Côte d’Ivoire du fait du haut niveau d’assemblage réalisé sur les chaînes de montage », s’est réjoui le PM Patrick Achi à la cérémonie d’inauguration.

Cette chaîne d’assemblage de véhicules a été lancée en août 2018. « Totalement opérationnelle » aujourd’hui, elle fait de la Côte d’Ivoire avec ce véhicule baptisé « Daily Ivoire », un constructeur automobile

L’usine est le fruit d’un contrat de partenariat entre le constructeur IVECO et SOTRA Industrie, filiale de la SOTRA, la société nationale de transport public urbain. Elle est spécialisée dans le montage de véhicules utilitaires de type minibus communément appelé « Gbaka » ou « Massa ».

La production des premiers véhicules « Made in Côte d’Ivoire » est donc effective avec 60 minibus qui ont été entièrement montés sous la forme CKD (montage intégral).

L’unité de montage d’une capacité de départ de production de 1000 minibus par an est dotée de technologies de dernières générations et permettra la création de 500 emplois directs dans les ateliers de la SOTRA, précise-t-on.

Le minibus Daily Ivoire, qui est de 18 places, est configurable en véhicule de transport de personne, en ambulance, en camionnette frigorifique, ou utilitaire de transport de matériels et de marchandises diverses.

Cheik Koné

Publicité

Santé/ Première transplantation de foie en Côte d’Ivoire : le PM salue la collaboration entre chirurgiens ivoiriens et égyptiens

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a salué le 29 décembre 2021 à Abidjan, la coopération sanitaire ivoiro-égyptienne qui a abouti à la première transplantation de foie le 27 décembre 2021 à l’Institut de cardiologie du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Treichville.

« Cette opération était suivie de près par le Président de la République, Alassane Ouattara, qui a appris, par la suite avec plaisir, qu’elle a été couronnée de succès. Il m’a donc chargé de vous transmettre ses félicitations et la gratitude de la Côte d’Ivoire. Cela traduit le raffermissement des relations sud-sud en général, et en particulier celles existant entre la Côte d’Ivoire et l’Egypte », s’est réjoui Patrick Achi.

Le Chef du gouvernement a souhaité qu’après cette première étape réussie, ce genre d’opération conjointe se poursuive, non seulement par l’accroissement du nombre d’interventions, mais également qu’elle touche d’autres domaines qui requièrent une technologie avancée. Il a assuré du renforcement de la collaboration par l’envoi d’un nombre plus croissant de praticiens ivoiriens en formation en l’Egypte.

« L’objectif fixé par le Président de la République est de faire de la Côte d’ivoire un hub sanitaire. Et cela commence par la qualité du plateau technique. La prouesse que vous venez de réaliser est un pas de plus vers cet objectif. Nous voulons donc vous remercier et vous encourager à continuer dans cette voie qui contribue à l’amélioration de la qualité des soins aux populations », a conclu Patrick Achi.

Selon le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, Pierre Dimba, après une transplantation réussie de rein en 2012, la Côte d’Ivoire est le premier pays de l’Afrique subsaharienne à réussir, grâce à l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une transplantation de foie.

Source CICG #GouvCI

Fin de formation pour 150 stagiaires du Centre de Service Civique de Bouaké

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a présidé le 17 juillet 2021 à Bouaké, la cérémonie de sortie de la cohorte de 150 stagiaires du Centre de Service Civique d’Action pour le Développement (CCAD) Bouaké.

Mis en place par l’Office de Service Civique National (OSCN), le CCAD a pour mission de resocialiser, de former et d’insérer les jeunes en situation de vulnérabilité. Ils sont recrutés selon des critères tels que l’abandon scolaire, l’analphabétisme, les addictions à la drogue et à l’alcool, l’absence de qualification, le chômage, la marginalisation, la radicalisation, etc…

Les 150 stagiaires (100 garçons et 50 filles) du CCAD ont été formés aux notions de civisme et de citoyenneté, avant de recevoir une formation qualifiante dans les domaines de la sécurité et du commerce. Et ce, pour leur permettre d’apprendre un métier et d’exercer des activités génératrices de revenus après leur formation.

Prenant la parole , le PM Patrick Achi a exhorté les jeunes à prendre des risques, à avoir du courage et de l’audace. « La réussite est liée à la confiance que nous avons en nous-mêmes. C’est elle la première force, a-t-il conseillé. Et d’ajouter que le capital humain est primordial, car ce sont les hommes qui transforment et développent un pays.

La porte-parole des stagiaires, Éméline N’dri Boussié, a, au nom de ses condisciples, remercié le gouvernement et tous ses partenaires techniques et financiers pour les bonnes valeurs qui leur ont été inculquées. « Nous prenons l’engagement de travailler pour la paix, la cohésion sociale et le développement de notre pays », a-t-elle assuré.

Pour Eric N’Guetta Kouamé, la formation reçue au centre va changer sa vie :  » Je remercie le gouvernement pour la formation en sécurité que j’ai reçue, et qui fait de moi un agent de sécurité. Je pourrai travailler et m’occuper de moi-même. »

Quant à Aicha Coulibaly, elle dit :  » Je me réjouis de la formation reçue en commerce. Elle me permettra d’exercer une activité, de gagner de l’argent et de me prendre en charge. « 

Auparavant, le Chef du gouvernement s’est réjoui de l’ouverture du Guichet Emploi Jeune de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.  » Ce guichet est un véritable instrument de recherche, de conseil et d’insertion des jeunes dans la vie active et professionnelle. En étant sur place, l’étudiant à la possibilité d’avoir des informations de tous ordres et venant de tous les horizons sur les offres d’emploi », a-t-il relevé.

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean-Christophe Belliard, était présent aux différentes cérémonies.

Cheik Koné avec Gouv.ci