RHDP Béré : cohésion sociale et remobilisation au centre d’une tournée de Mepha Dosso à Kongasso

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le président régional du Béré de l’Union des jeunes du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), Mepha Dosso, a entamé, le samedi 11 décembre 2021, à Kongasso, département de Kounahiri, une tournée régionale de sensibilisation à la paix et à la cohésion sociale ainsi que de remobilisation des militants de son parti dans cette partie du centre-nord ivoirien.

Mepha Dosso s’adressant à la population de Kongasso

« Quand vous voyez les réalisations du président Alassane Ouattara, c’est parce-que il y’a la paix ; c’est parce-que il y’a l’unité. Si on n’est pas uni, est-ce qu’on peut avoir le développement ? Si aujourd’hui on dit la route de Kongasso va passer par ici et l’autre dit par là. Maintenant ça va passer chez qui ? Donc, on doit éviter cette situation en nous unissant », a rappelé M. Dosso à ses parents de Kongasso.                        

Pour lui, Il faut être d’abord ensemble avant de parler de développement. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le président Alassane Ouattara nous demande de nous mettre ensemble pour que le développement arrive chez nous ».

« Nous disons aux populations et militants de se rassurer et qu’avec le président Alassane Ouattara, nous auront le bitume. Continuer de prier pour le président Alassane Ouattara ! Continuez de prier pour la République de Côte d’ivoire, et pour tous les cadres du Béré pour le bonheur de notre région », a ensuite exhorté le président des jeunes du RHDP Béré.

Poursuivant, il a demandé aux uns et autres de rester tranquille, car selon lui, « la lune sortira où le président Alassane a mis le doigt ». « Soutenez vos enfants ! Soutenez Alassane Ouattara !

 Pour l’union entre nous, je suis prêt à tout. Je suis prêt à demander pardon et accepter le pardon de l’autre. C’est comme ça nous devons vivre », a-t-il indiqué, soulignant que pour part, il ira partout pour la paix.

Pour ce fils de la région du Béré, chaque habitant doit jouer son rôle dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Car, a-t-il conclu à l’endroit des populations de Kongasso, « on ne gagne rien dans la mésentente. La désunion nous affaiblit. Seule, l’entente nous permettra d’atteindre nos objectifs ».

AC

Une demi-tonne de médicaments falsifiés saisie à Kounahiri (Police)

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Une demi-tonne de médicaments de qualité inférieure et falsifiés a été saisie, mardi 26 janvier 2021 à Kounahiri (région du Béré), dans le centre-ouest ivoirien, a appris Bouaké360 de source sécuritaire.

« Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite et la vente des Médicaments de Qualité Inférieure et Falsifiés (MQIF), les agents de la Police des Stupéfiants et des Drogues ont mené une patrouille, le mardi 26 janvier 2021, à Kounahiri, une localité située à 88 Km de Bouaké », renseigne un communiqué de la Direction générale de la police nationale (DGPN).

Au cours de cette patrouille, lesdits agents ont saisi une importante quantité des MQIF, soit un poids total de 500kg, conclut la note la police nationale.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les produits médicaux de qualité inferieur et falsifiés représentent une menace dans toutes les régions du monde. Ils peuvent être dangereux pour les patients et ne pas traiter les maladies qu’ils ciblent, entrainant ainsi une perte de confiance dans les médicaments, les prestataires de soins et les systèmes de santé.

Les antipaludiques et les antibiotiques comptent parmi les produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés les plus souvent signalés, rapporte l’OMS dans un rapport.

Cheik Koné