Bouaké-Peyton/ Football : KTK remporte la 4e édition du tournoi doté du trophée Ibrahim Bamba

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’équipe de football Maracaña, KTK du quartier Odiennekourani a remporté, le samedi 22 octobre 2022, au quartier Peyton à Koko, la finale de la 4e édition du tournoi doté du trophée du nom du PDG de Oriental groupe, Ibrahim Bamba dit IB.

Le capitaine de KTK soulevant le trophée, entouré des autorités

KTK a battu (1-0) l’équipe City Espoir de Koko, à l’issue du temps réglementaire. L’unique but de la partie est intervenu à la 12e minute du jeu grâce à une magnifique action collective de KTK, concrétisée par Amara Cissé alias Agogo. Malgré les assauts répétés de Koko dans le camp adverse tout au long de la 2e mi-temps, le score restera inchangé. Résultat final, 1 but à 0 pour KTK d’Odiennekourani, qui remporte pour la 2e année consécutive ce tournoi de Maracaña « petit poteau » parrainé par le PDG de Oriental groupe, Ibrahim Bamba.

Organisée par la jeunesse du quartier Peyton et placée sous le thème : « pour la paix, je m’engage », la finale de cette édition 2022 a vu la présence du commandant de compagnie de la gendarmerie de Bouaké et du commissaire du 2e arrondissement de police de Koko. Invités spéciaux à cette fête du sport, les patrons de ces deux corps de défense et de sécurité ont eu l’occasion de s’adresser aux nombreux jeunes qui ont effectué le déplacement à la place publique de Peyton.

Le commandant de compagnie de la gendarmerie de Bouaké, Karim Traoré

Prenant la parole en premier, le commandant de compagnie de gendarmerie nationale de Bouaké, Karim Traoré a exhorté la jeunesse de Peyton et de Bouaké au civisme et à la responsabilité.

« Vous êtes nos enfants et nos jeunes frères il est important qu’on vous sensibilise sur la chose civisme parce qu’il y a de grands projets » à venir pour Bouaké mais cela aura vraiment de l’impact que si cette jeunesse cible est consciente de son rôle qu’elle doit jouer, a-t-il fait savoir. Il a en outre invité la jeunesse de Bouaké à tourner le dos à toute action malveillante, et à prendre toute sa place dans les différents projets de développement en vue pour cette 2e ville du pays.

Le commissaire adjoint du 2e arrondissemnt de police de Bouaké, Tidjane Gbané, micro en main

A son tour, le commissaire adjoint du 2e arrondissement de police de Koko, Tidjane Gbané a fait savoir que la présence de son administration est de rassurer les uns et les autres de la bonne marche de cette activité sportive et de bonnes cohésions sociales. Il en a profité pour rappeler aux finalistes et à leurs différents supporteurs de se départir de tout acte de violence en privilégiant l’esprit de fairplay.

Le 5e adjoint au maire de Bouaké, Diaby Aboubakar

De son côté, Le 5e adjoint au maire de Bouaké, Aboubakar Diaby dit Peter, fils du quartier Peyton, a spécialement remercié le parrain IB, pour son esprit de solidarité et de partage au profit de la jeunesse de ce quartier. Le maire Diaby a par la suite félicité le comité d’organisation piloté par le trio Vieux Coulibaly alias « Vieux Gorgui », Djomouri Kouyaté, et Yacouba Coulibaly.

Le parrain du tournoi, Ibrahim Bamba « IB », PDG de Oriental groupe

Le parrain, Ibrahim Bamba, PDG de Oriental groupe, s’est réjoui quant à lui pour le bon esprit qui a prévalu tout au long de ce tournoi qui s’est refermé sans aucune violence enregistrée.

Cheik Koné

CAN 2021 : la Côte d’Ivoire bat l’Algérie et se qualifie pour les 8e de finale

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les Éléphants footballeurs de Côte d’Ivoire se sont qualifiés ce jeudi 20 janvier 2022 pour les 8e de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2021, en battant le champion en titre, les Fennecs de l’Algérie (3-1) au terme de la 3è journée des phases de poules dans le groupe E.

Le 1er but des Eléphants est intervenu à la 23e minute du jeu par Franck Késsié sur une belle passe de Nicolas Pepe. 17 minutes plus tard, soit à la 40e, Ibrahim Sangaré d’une tête magistrale double le score pour la Côte d’Ivoire.

Dès le retour des vestiaires, plus précisément à la 55e, le virevoltant Nicolas Pepe au finish d’un beau geste technique, bat le gardien Algérien et corse la marque (3-0) pour les Eléphants. Fouettés dans leur amour propre, les champions d’Afrique en titre vont profiter d’une balle flottante dans la défense Ivoirienne pour réduire le score (3-1) à la 74e grâce à un but de Sofiane Bendebka. Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Sud-Africain.

La Côte d’Ivoire fini leader du groupe E avec 7 points. Elle affrontera le mercredi 26 janvier prochain les Pharaons de l’Egypte en 8e de finale.

Cheik Koné

CAN 2021 : les supporters des Etalons du Burkina Faso à Bouaké font bloc derrière leur équipe

Bouaké360-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Hamidou Porgo, président des supporters des Etalons du Burkina Faso à Bouaké, croit au sacre de son équipe nationale au soir de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021.

Lui et ses camarades, entendent donner davantage de la voix à leur équipe nationale pour la deuxième phase à élimination directe. Le mercredi 19 janvier 2021, au cours d’une rencontre avec ses camarades, dans un restaurant de la place, M. Porgo a invité ceux-ci et les amis du Burkina Faso, à prendre d’assaut, le dimanche 23 janvier 2021, la salle de conférence du consulat général du Burkina Faso à Bouaké, pour la grande projection du match des huitièmes de finale contre le Gabon.

<< C’est un moment exceptionnel que nous devons partager ensemble. Depuis le Cameroun, nos joueurs par la magie des réseaux sociaux et des médias sauront qu’ils ont notre soutien depuis la Côte d’Ivoire. Venons massivement pour encourager nos étalons >>, a exhorté Hamidou Porgo.

 Également dans la course pour un troisième sacre continental, les supporters des Etalons par la voix de leur président, ont réaffirmé leur soutien aux Eléphants de Côte d’ivoire. Aussi, Hamidou Porgo, a exprimé sa compassion et son soutien aux joueurs Max Alain Gradel et Sangaré Badra Ali qui ont tous deux perdu leurs géniteurs en cette période du plus grand rendez-vous sportif du continent.

Cheik Koné

CAN 2021 : la Côte d’Ivoire assure l’essentiel face à la Guinée-Équatoriale

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les Éléphants footballeurs de Côte d’Ivoire ont assuré l’essentiel ce mercredi 12 janvier 2022 à Douala, au Cameroun en s’imposant par le score de (1-0) face au Nzalang de la Guinée-Équatoriale, pour leur entrée à la CAN 2021 de football.

Avec cette victoire, et les 3 points dans la besace, les ivoiriens prennent la tête du groupe E, devant l’Algérie et la Sierra Leone (1 point chacun). La Guinée Equatoriale avec 0 point moins 1 ferme la marche après la 1ère journée des matchs de poule dans ce groupe.

La 2è journée dans ce groupe E, opposera le dimanche 13 janvier, la Côte d’Ivoire à la Sierra Leone et l’Algérie à la Guinée Equatoriale.

En attendant, le coach des Eléphants de Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle devra trouver les moyens de ressouder les morceaux entre les différents blocs de cette équipe qui a du mal a trouvé sa cohésion.

Malgré cette courte victoire obtenue dès la 5è minute grâce à un but de son capitaine Alain Gradel, les Eléphants ont donné l’impression d’une équipe décousue, et en quête d’identité.

Cheik Koné

Bouaké : militaires et journalistes se défient sur un terrain de football

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les militaires du premier bataillon du génie et les journalistes correspondants régionaux de presse en Côte d’Ivoire se sont défiés le mardi 31 aout 2021 à Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne au cours d’un match de football remporté par les soldats.

A l’initiative de l’Union nationale des journalistes correspondants de presse de Côte d’Ivoire (UNAJCOP-CI) et de son président Ladji Abou Sanogo, cette rencontre sportive âprement discutée a été remportée 4 buts à 3 par les hommes en treillis.

Plus entreprenants, les soldats du génie ont décidé dès les premières minutes du jeu à façonner le chapeau de cette histoire en leur faveur. Malgré toute la bonne volonté affichée, les journalistes n’ont pas réussi à trouver l’angle d’attaque adéquat en face d’un système de quadrillage de l’espace géométrique savamment mis en place par les génies « sapeurs » sur leur terrain.

« Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres ». Cette maxime, cette règle d’or du journalisme, les hommes de Ladji Abou la connaisse bien. L’histoire retiendra donc que la revanche n’a pas eu lieu pour les reporters à cette deuxième édition des journées récréatives entre militaires et journalistes. En 2020, lors de la 1ère édition, les militaires avaient laminé les journalistes par le score fleuve de 5 buts à 1.

Pour le président de l’UNAJCOP-CI, Ladji Abou Sanogo, au delà de ce match de football, ce rapprochement entre soldats et journalistes a pour entre autres objectifs de promouvoir les liens de fraternité entre la grande muette et la population civile.

« Cette rencontre a pour objectif de fraterniser et montrer aux yeux du monde entier qu’entre nous et les militaires il n’y a pas de barrière », a-t-il fait remarquer. Dans cette lancée, il a demandé aux journalistes d’être aux côtés des militaires et dire à la population civile qu’entre elle et les militaires il n’ y a pas de barrière et mieux tout faire pour soutenir nos frères soldats ».

Prenant la parole à son tour, le premier responsable du camp génie, le colonel Mel Armel Rosenberg, a invité les journalistes à être auprès des militaires et se charger d’informer la population sur les missions et les objectifs du premier bataillon du génie.

« J’ai vraiment apprécié cette collaboration qui existe entre nous depuis un certain nombre d’année et je compte sur vous pour être le relais auprès de la population pour leur dire ce que nous pouvons faire de bien pour elle pour que se soit la Côte d’Ivoire qui gagne », a-t-il exhorté.

Associée à la rencontre par l’UNAJCOP-CI, l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), à travers la voix de son représentant, Traoré Yacouba a également salué cette belle initiative.

Avant la rencontre de football, le capitaine Sagou Édouard a fait l’historique du premier bataillon du génie et expliquer les différentes missions et activités qui lui sont assignées. C’est en 1963 que le génie militaire a vu le jour. Il était composé du service civique et de la compagnie génie militaire. Mais en 1987, la fusion des deux entités donnera le premier bataillon du génie, a-t-il expliqué.

La mission générale du génie, a poursuivi le capitaine Sagou est d’aménager le terrain en vue de favoriser la manœuvre amie, d’entraver la manœuvre ennemie tout en préservant les unités engagées.

Une visite guidée du camp du 1er bataillon du génie situé à l’extrême ouest de Bouaké ainsi qu’un repas collectif a mis fin à cette 2è édition des journées récréatives entre soldats du génie et journalistes correspondants régionaux de presse en Côte d’Ivoire.

Eliezer Rodemi

Dans le coma depuis 40 ans, l’ancien footballeur Jean-Pierre Adams est décédé, ce lundi

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Dans le coma depuis près de quarante ans, l’ancien défenseur international français Jean-Pierre Adams est décédé, ce lundi 6 septembre 2021 au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nîmes, en France à l’âge de 73 ans.

Ancien défenseur international avec ses 22 sélections en équipe de France, il était plongé dans un profond coma depuis le 17 mars 1982, à la suite d’une erreur d’anesthésie.

Depuis tout ce temps, sa femme Bernadette avait gardé l’espoir qu’il se réveillerait un jour de son coma.

Passé par le Nîmes Olympique (1970-1973), l’OGC Nice (1973-1977), le PSG (1977-1979), le natif de Dakar aura marqué l’histoire de l’équipe de France grâce à son association en charnière centrale avec Marius Trésor. Cette défense redoutable formée par ces deux hommes était surnommée «la garde noire».

 Cheik Koné

Développement du football et de la culture à Bouaké depuis 1956 : les anciennes gloires célébrées par la municipalité

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La commune de Bouaké a rendu hommage aux personnes ayant contribué à l’essor de son football et de sa culture, depuis la période de l’indépendance.

Samedi soir, au quartier Kennedy en présence des hôtes venus de Ziguinchor, à l’occasion du gala de remise des trophées aux équipes vainqueurs du tournoi communal de football édition 2021, ce sont près d’une vingtaine d’anciens footballeurs et anciens musiciens qui ont été fêtés par l’équipe municipale dirigée par le maire Nicolas Djibo.

Parmi les récipiendaires, on a pu reconnaître Konaté Adaman dit « Adama Poitrine » qui a fait les beaux jours de l’USRAN dans les années 1965, 1970, Diabaté Mamadou qui a joué avec l’équipe de Gonfreville dans les années 1976, Salif Sangaré, Kouamé Bah et Kaboré Daouda vainqueurs de la coupe nationale de Côte d’Ivoire en 1987 avec l’ASCB. Salif Sangaré ira par la suite à l’ASEC, sous l’ère Philippe Troussier.

Pour le maire Nicolas Djibo, « Il s’agit pour toute la ville de Bouaké, en particulier les générations actuelles, de leur témoigner la profonde reconnaissance pour les précieux services rendus en faveur du rayonnement culturel et sportif de cette ville. Ils ont porté haut, en son temps, les couleurs de notre cité partout où besoin se faisait sentir, nous avons en retour pour eux, une place de choix dans nos cœurs ».

S’agissant du tournoi communal de football, remporté par l’équipe de l’Efodas au détriment de celle de l’Inter, le maire a salué l’esprit du vivre ensemble qui a prévalu.

Poursuivant M. Djibo a tenu à féliciter les partenaires et opérateurs économiques pour leurs contributions au succès du tournoi.

« Si ce tournoi s’est aussi bien déroulé, c’est grâce à votre précieux concours et votre inestimable soutien. En acceptant de nous accompagner, vous avez permis à notre rêve de s’approcher encore plus près de la réalité », a-t-il réitéré, soulignant que cette gratitude ne saurait être passée sous silence.

« Recevez alors notre grand merci du fond du cœur, et, à travers moi, retrouvez les remerciements de toutes les populations de Bouaké, particulièrement des anciennes gloires de la culture et du football. Par votre soutien, vous nous avez aidés à leur témoigner la reconnaissance de cette cité pour les précieux services rendus en faveur du rayonnement culturel et sportif de cette ville », a poursuivi le maire de Bouaké.

Entre vous et nous, dira-t-il ensuite « l’aventure ne fait que commencer. La prochaine édition, la barre doit être encore plus haute. C’est pourquoi la reconduction du capital confiance, entre vous et nous, se pose comme une nécessité vitale. Nous comptons sur vous, et, nous sommes sûrs que vous ne nous laisserez pas tombés ».

Prenant la parole à son tour, Adama Kéita, le vice-président des clubs de Bouaké a particulièrement remercié le 5ème adjoint au maire, Diaby Aboubacar, le président du Comité d’organisation du tournoi communal.

Sous-direction de la communication Mairie de Bouaké

Football : Le championnat national reprend le 14 mars en Côte d’Ivoire

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La reprise du championnat national de football est probablement prévue pour « le 14 mars 2021 », a rapporté, le mardi 02 février 2021, Alexis Vagba, l’un des dirigeants de l’Africa Sports, citant le comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

« Le Comité nous a informé des dispositions qu’il a prises pour organiser le championnat le 14 mars » 2021, a déclaré M. Vagba à la presse, au sortir d’une rencontre entre des présidents de clubs et le Comité de normalisation de la FIF. 

« Le Comité est en train de chercher les moyens pour qu’on puisse nous donner une subvention et commencer le championnat », a-t-il ajouté. 

A la mi-janvier dernier, Mariam Dao Gabala, Pr Martin Bleou et l’avocat Maitre Adou Abe avaient été désignés par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) pour gérer le comité de normalisation de la FIF, avec pour mission principale d’organiser des élections à la tête de cette organisation après un toilettage de ses textes statutaires.

Ces trois personnalités ont entre autres missions de mener à bien la période transitoire jusqu’aux élections avec comme tâche immédiate la distribution efficiente du fonds spécial Covid-19 mis en place par l’instance mondiale du football au profit des clubs ainsi que la relance du championnat national.

Financière de formation et militante ivoirienne pour les droits des femmes, Mariam Dao Gabala a été nommée présidente du Comité de normalisation de la FIF.

 « Le football est un sport roi en Côte d’Ivoire, c’est le creuset de la paix, il réunit l’ensemble des ivoiriens quelque soit leur bord et leur âge. Nous allons mettre à disposition nos compétences pour relever ce sport » car « Il n’est pas normal que la locomotive du football africain et ouest africain soit dans cet état. C’est une mission citoyenne. Le pays nous appelle pour aider à redresser le sport. Il y va de l’image et de la cohésion dans cette nation », avait déclaré Mme Dao Gabala à sa prise de fonction.                                                                                                    

Cheik Koné

Kolo Touré obtient sa licence UEFA Pro, le plus grand diplôme européen

Côte d’Ivoire-Sport-Football-UEFA Pro

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’ancien footballeur international, l’ivoirien Kolo Habib Touré, reconverti entraineur depuis 2017 a décroché depuis déjà six mois (30 juin 2020) son diplôme de l’UEFA Pro-Licence. Un précieux certificat qui permet désormais à l’ancien défenseur des Eléphants de Côte d’Ivoire d’entraîner n’importe quelle équipe professionnelle en Europe.

« Au terme de ses 6 années de formation qui l’ont fait passer de la licence UEFA B, à la licence UEFA A, il vient de décrocher il y a à peine 6 mois la licence UEFA pro », a publié ce vendredi 22 janvier 2021, le Fan club des frères Touré (Kolo et Yaya) sur sa page officielle facebook.  

« En fait nous avons, dans notre pays, un top coach et un top manager en matière de football », poursuit l’administrateur de la page, expliquant le retard dans la diffusion de cette information par la « modestie légendaire » de Kolo qui « a failli nous faire passer à côté de cet événement ».

« Mais kolo ne s’arrête pas là, Il est en ce moment même, entrain de préparer le très sélect Master Exécutif pour Joueurs Internationaux de l’UEFA (MIP) », révèle-t-il ensuite, soulignant que c’est un programme de formation unique, conçu sur mesure pour répondre aux besoins des joueurs habitués à remporter des trophées sur le terrain.

Dans la pyramide de l’Union des Associations Européennes de Football (UEFA), le niveau 5, notamment la licence UEFA Pro est la dernière qualification requise pour quiconque souhaite gérer une équipe de football au plus haut niveau autant dans les différents championnats nationaux qu’à la Ligue des champions de l’UEFA et à la Ligue Europa.

L’ivoirien de 39 ans, Habib Kolo Touré a donc désormais toutes les cartes en mains pour coacher n’importe quelle sélection professionnelle à travers l’Europe et le monde entier.

Actuel entraineur adjoint de l’irlandais Brandan Rodgers à Leicester City, en Premier League anglaise, Kolo, a commencé sa carrière d’entraineur en Côte d’Ivoire en octobre 2017 au prés de la sélection nationale. Il a assisté successivement Ibrahima Kamara, Patrice Beaumelle et Marc Wilmots.

 L’ancien numéro 5 d’Arsenal rejoint dans ce Top team des entraineurs licenciés UEFA Pro, beaucoup d’autres africains, tels que le sénégalais Mbaye Leye, entraineur du club belge Standard de Liège, Emmanuel Ndubuisi Egbo, l’emblématique coach du KF Tirana d’Albanie et l’Algérien Noureddine Ould Ali (sélectionneur de la Palestine).

Cheik Koné

Football : des personnalités de la société civile pour gérer le comité de normalisation de la FIF

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Trois personnalités dont deux figures emblématiques de la société civile ivoirienne ont été désignées par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) pour gérer le comité de normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), dont la mission principale sera d’organiser des élections à la tête de cette organisation après un toilettage de ses textes statutaires.

Il s’agit de Mariam Dao Gabala, nommée présidente du comité de normalisation, du célèbre Pr Martin Bleou et du moins connu Me Adou Abe.

Economiste de formation, Mariam Dao Gabala est une militante ivoirienne pour les droits des femmes. Elle commence sa vie professionnelle comme directrice des finances d’une institution de formation des cadres africains. Après son premier poste, elle devient consultante pour le Bureau international du travail, la Banque africaine de développement, l’Organisation internationale du travail et la Banque mondiale.

Elle s’attache tout particulièrement à promouvoir l’inclusion financière des femmes et à développer leurs compétences dans des fonctions de direction à tous les niveaux de la société africaine et s’est vu décerner diverses distinctions pour ses réalisations dans le domaine du développement.

Conférencière internationale, elle plaide pour une prise de conscience des Africains sur leur responsabilité dans le développement du continent et sur la nécessité d’innover dans les théories de développement. En avril 2019, elle fait partie des 33 nouveaux sénateurs nommés par le président Alassane Ouattara.

Quant au célèbre Pr Martin Bleou, son franc parler et ses prises de position courageuses lui valent l`admiration de nombreux ivoiriens.

Il est Professeur titulaire des universités, président d’honneur de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (LIDO), ancien vice-président de l’Union interafricaine des droits de l’homme et ancien ministre de la Sécurité intérieure (2003-2005) dans le gouvernement de réconciliation nationale dirigé alors par le 1er ministre feu Seydou Elimane Diarra.

En attendant d’autres nominations par la FIFA, ces trois personnalités auront entre autres missions de mener à bien la période transitoire jusqu’aux élections avec comme tâche immédiate la distribution efficiente du fonds spécial Covid-19 mis en place par l’instance mondiale du football au profit des clubs ainsi que la relance du championnat national.

« Le football est un sport roi en Côte d’Ivoire, c’est le creuset de la paix, il réunit l’ensemble des ivoiriens quelque soit leur bord et leur âge. Nous allons mettre à disposition nos compétences pour relever ce sport » car « Il n’est pas normal que la locomotive du football africain et ouest africain soit dans cet état », a déclaré Mariam Dao Gabala à sa prise de fonction. « C’est une mission citoyenne. Le pays nous appelle pour aider à redresser le sport. Il y va de l’image et de la cohésion dans cette nation » a-t-elle ensuite confié.