Alerte/ La BECEAO dément la mise en circulation d’un billet de 50 000 F CFA

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a démenti la mise en circulation prochaine par ses services d’un nouveau billet de 50 000 F CFA, s’indignant contre cette fausse information (fakenews) abondamment relayée sur les réseaux sociaux.

Patrick Achi dément les rumeurs sur son état de santé

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le premier ministre ivoirien par intérim Patrick Achi, a démenti jeudi 11 mars 2021 des rumeurs « folles » sur sa santé faisant état de « malaise et même évacuation sanitaire à l’étranger ».

« Depuis plusieurs jours, des rumeurs folles se propagent sur ma santé, évoquant malaise et même évacuation sanitaire à l’étranger. Il n’en est absolument rien », a démenti le PM Patrick Achi dans une publication sur les réseaux sociaux.

Dans le contexte exigeant que nous connaissons, condamne-t-il ensuite « je dois également dire à ceux qui diffusent ces fake news qu’il est indécent de se comporter ainsi, alors même que nous pleurons avec une tristesse infinie le départ du Premier ministre, mon frère Hamed Bakayoko ».

« Retrouvons le sens de la raison», a-t-il conclu.

Cheik Koné

Covid-19 : le ministère de la Santé dément la publication d’un Protocole de traitement

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le ministère de la santé et de l’hygiène publique, a démenti, jeudi 18 février 2021 toute implication suite à la publication sur les réseaux sociaux, d’un éventuel Protocole de traitement en cas de ressenti de symptômes de la COVID-19, a appris Bouaké360.

Selon un post relayé sur plusieurs plateformes sociales, sous la plume d’un certain « Dr KASSY Marius », le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, aurait communiqué un protocole de traitement en cas de ressenti de symptômes de la COVID-19, invitant ainsi les populations à l’automédication, indique un communiqué dudit ministère.

« Le Ministère en charge de la santé s’inscrit en faux contre cette allégation. Aucun traitement n’est conseillé en dehors de ceux prescrits par les spécialistes des maladies infectieuses des centres de prise en charge Covid-19 », souligne le texte. 

C’est pourquoi, poursuit le ministère de la santé et de l’hygiène publique dans son document que « nous rappelons que le virus circule activement dans notre pays et recommandons à toute la population, le strict respect des mesures barrières dont entre autres le port de masque dans les lieux publics et les transports en commun, la distanciation sociale (au moins 1m) ainsi que le lavage régulier des mains » car « lutter contre la COVID-19 est une responsabilité individuelle et collective ».

Cheik Koné