Plus de 5 millions FCFA de frais COGES encaissés au lycée de Sakassou

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Plus de cinq millions de francs CFA ont été encaissés par le Comité de gestion des établissements scolaires (COGES) du lycée moderne de Sakassou, au titre de l’année scolaire 2020-2021, et ce, bien avant la décision du président Alassane Ouattara de suspendre le paiement de ces frais annexes de scolarité dans les écoles publiques de la Côte d’Ivoire.

L’information a été donnée, le mercredi 13 janvier 2021, par le trésorier du COGES du lycée moderne de Sakassou, Bakary Sylla, à l’occasion d’une Assemblée générale dudit comité de gestion.

Selon lui, c’est un total de 1561 sur plus de 4000 élèves inscrits au lycée moderne de Sakassou, qui se sont acquittés de ces frais pour un montant global de 5 464 500 FCFA. De cette somme, 4 117 000 FCFA ont servi à payer des salaires et à l’achat de matériel pédagogique, ainsi qu’à la réhabilitation et la réparation des salles de classes, a fait savoir M. Sylla.

Depuis la rentrée des classes en janvier, après le retour des congés de noël, de nombreux parents d’élèves de cet établissement scolaire de Sakassou, lèvent la voix pour exiger le remboursement de leur cotisation.

Le 14 décembre dernier, dans un discours solennel après sa prestation de serment pour un nouveau quinquennat à la tête de la Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara avait annoncé que le gouvernement et les collectivités locales prendront désormais en charge à partir de janvier 2021, les frais des COGES jusque-là supportés par les parents d’élèves et objet de contestation dans les écoles du pays.

Côte d’Ivoire : le CEECI « affolé de joie » après la suppression des frais annexes de scolarité

Côte d’Ivoire-Bouaké- Bouaké360

Le comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI), s’est dit « affolé de joie », suite à la décision du chef de l’Etat, Alassane Ouattara de suspendre les frais annexes liés à la scolarité en Côte d’Ivoire.

La déclaration a été faite, le samedi 14 décembre 2020, à Bouaké par le secrétaire général de ce principal syndicat estudiantin du centre nord ivoirien, Karamoko Traoré, alias National TK.      « Aujourd’hui, nous nous réjouissons grandement de cette décision du chef de l’Etat de supprimer ces frais COGES (Comité de gestion des établissements scolaires) de notre école à partir de janvier 2021 », a-t-il fait savoir, à l’occasion d’une conférence de presse animée au campus 2 de l’université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké. Poursuivant, M.Traoré a tenu a exprimé la gratitude et la reconnaissance des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire au président Ouattara pour la prise de cette décision également salué par de nombreux parents d’élèves du pays. 

Cependant a-t-il conclu, « Il nous faut souligner que, même si cette décision nous affole de joie, il nous faut, tout de même, émettre des réserves quant à son application sur le terrain. Car, nous avons l’habitude de ces décisions que chacun comprend à sa manière en Côte d’Ivoire ».

A l’occasion de sa prestation de serment pour un troisième mandat, le 14 décembre dernier, le président Alassane Ouattara avait annoncé la suppression des frais annexes liés à la scolarité en Côte d’Ivoire et gérés par les COGES.