Côte d’Ivoire: le concours de recrutement des instituteurs adjoints officiellement lancé

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La session 2021 du concours direct d’entrée dans les Centres d’animation et de formation pédagogiques (CAFOP) pour le recrutement des instituteurs adjoints a été officiellement lancée lundi 1er mars par le ministère ivoirien de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.  

« Les inscriptions commencent le 1er mars 2021 et prennent fin le vendredi 23 avril 2021. Sont autorisés à se présenter, les ivoiriens titulaires du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), âgés de 18 ans au moins et 36 ans au plus au 31 décembre 2020», annonce un communiqué du ministère de l’éducation nationale.

Selon le calendrier des inscriptions de ce concours, poursuit le texte, l’inscription en ligne et le dépôt des dossiers de candidatures dans les Direction régionales de l’éducation nationale (DREN) se feront du 20 mars au 23 avril 2021.

Cheik Koné

Katiola : le CAFOP réhabilité et livré aux autorités éducatives

Bouaké360-Katiola (Côte d’Ivoire)

Dégradé depuis près de deux décennies, le Centre d’animation et de formation pédagogique (CAFOP) de Katiola, dans la région du Hambol, a été réhabilité et livré, le vendredi 08 janvier 2021, aux autorités éducatives de la ville.

Occupé par l’entreprise COLAS lors des travaux de réhabilitation de l’axe routier Bouaké-Katiola-Kanawolo de la nationale A3, plusieurs bâtiments du CAFOP ont été réhabilités par cette entreprise, renseigne le confrère Echos du Hambol sur sa page officielle facebook.

Les clés des nouveaux bâtiments ont été remises, ce vendredi 08 janvier 2021 au Directeur régional de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (DRENETFP) de Katiola, Koffi Kouakou et à l’administration dudit centre.

Réquisitionné par les Forces Nouvelles (FN) de 2002 à 2010, lors de la rébellion armée, ce centre de formation des instituteurs, l’une des fiertés de cette ville capitale de la région du Hambol, avait été abandonné dans un état de délabrement total.