RHDP Béré : cohésion sociale et remobilisation au centre d’une tournée de Mepha Dosso à Kongasso

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le président régional du Béré de l’Union des jeunes du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), Mepha Dosso, a entamé, le samedi 11 décembre 2021, à Kongasso, département de Kounahiri, une tournée régionale de sensibilisation à la paix et à la cohésion sociale ainsi que de remobilisation des militants de son parti dans cette partie du centre-nord ivoirien.

Mepha Dosso s’adressant à la population de Kongasso

« Quand vous voyez les réalisations du président Alassane Ouattara, c’est parce-que il y’a la paix ; c’est parce-que il y’a l’unité. Si on n’est pas uni, est-ce qu’on peut avoir le développement ? Si aujourd’hui on dit la route de Kongasso va passer par ici et l’autre dit par là. Maintenant ça va passer chez qui ? Donc, on doit éviter cette situation en nous unissant », a rappelé M. Dosso à ses parents de Kongasso.                        

Pour lui, Il faut être d’abord ensemble avant de parler de développement. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le président Alassane Ouattara nous demande de nous mettre ensemble pour que le développement arrive chez nous ».

« Nous disons aux populations et militants de se rassurer et qu’avec le président Alassane Ouattara, nous auront le bitume. Continuer de prier pour le président Alassane Ouattara ! Continuez de prier pour la République de Côte d’ivoire, et pour tous les cadres du Béré pour le bonheur de notre région », a ensuite exhorté le président des jeunes du RHDP Béré.

Poursuivant, il a demandé aux uns et autres de rester tranquille, car selon lui, « la lune sortira où le président Alassane a mis le doigt ». « Soutenez vos enfants ! Soutenez Alassane Ouattara !

 Pour l’union entre nous, je suis prêt à tout. Je suis prêt à demander pardon et accepter le pardon de l’autre. C’est comme ça nous devons vivre », a-t-il indiqué, soulignant que pour part, il ira partout pour la paix.

Pour ce fils de la région du Béré, chaque habitant doit jouer son rôle dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Car, a-t-il conclu à l’endroit des populations de Kongasso, « on ne gagne rien dans la mésentente. La désunion nous affaiblit. Seule, l’entente nous permettra d’atteindre nos objectifs ».

AC

Côte d’Ivoire: Décès du député de Mankono Hassan Fofana

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Hassan Fofana le député fraichement élu de Mankono commune et sous-préfectures est décédé le vendredi 02 avril 2021 des suites d’une courte maladie, annoncent plusieurs sources concordantes.

Operateur économique, Hassan Fofana a été celui-là même qui a réussi a détrôné le ministre Moussa Dosso, candidat à sa propre succession au compte du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) dans la circonscription électorale de Mankono lors des législatives du 6 mars dernier.

Elu sous la bannière d’indépendant, Hassan Fofana avait aussitôt dédié sa victoire au RHDP, son parti d’origine.

Cheik Koné

Législatives 2021 : le ministre Moussa Dosso perd à Mankono face à un indépendant

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Moussa Dosso, député sortant du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) et candidat à sa propre succession pour les législatives du 06 mars dans la circonscription électorale de Mankono, communes et sous-préfecture à perdu face à l’indépendant Hassan Fofana, selon les résultats provisoires proclamés dimanche 07 mars 2021 par la Commission électorale indépendante (CEI).

Moussa Dosso a obtenu 4290 voix, soit 39,74% des suffrages exprimés contre 49,75%, soit 5371 voix pour le vainqueur Hassane Fofana.

Cette victoire du chef d’entreprise et candidat indépendant Hassane Fofana vient donc bouleverser la donne politique à Mankono, dans le chef lieu de région du Béré, où le ministre Dosso règne en maitre depuis des décennies.

Élu député en décembre 2011 et réélu en décembre 2016, il est également l’ancien maire de la commune de Mankono et le président actuel du Conseil régional du Béré. Ministre sans interruption dans les gouvernements successifs de février 2003 à janvier 2017, il est nommé, le 26 mai 2017, administrateur de la Banque africaine de développement (BAD) avant d’être rappelé au gouvernement depuis octobre 2019.

Cheik Koné