Côte d’Ivoire : Un soldat tué dans une attaque terroriste dans l’extrême nord (Communiqué)

Bouake360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Dans la nuit du lundi 07 juin 2021, aux environs de 21 heures, la localité de Tougbo, située dans le département de Bouna et frontalière du Burkina Faso, a été attaquée par des individus armés. Le détachement des Forces Armées de Côte d’Ivoire pré-déployé sur les lieux a immédiatement réagi et repoussé l’ennemi.

Le bilan provisoire fait état d’un soldat ivoirien décédé des suites de ses blessures.

Aucune victime civile n’est à déplorer.

Les opérations militaires de ratissage se poursuivent sur le terrain avec l’arrivée de renforts dépêchés dans la zone.

Le Chef d’Etat-Major Général des Armées présente ses condoléances à la famille du soldat décédé tout en saluant la prompte réaction des hommes ainsi que leur courage et leur détermination.

Fait à Abidjan, le 08 juin 2021

Le Général de Corps d’Armée

LASSINA DOUMBIA

Au moins 6 morts dans 2 attaques terroristes contre l’armée au nord de la Côte d’Ivoire

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Au moins six personnes ont été tuées dont deux militaires et un gendarme ivoiriens dans deux attaques terroristes à Kafolo (Kong) et Tehini (Bouna), près de la frontière avec le Burkina Faso, dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 mars 2021, indique un communiqué de l’Etat-major général des forces armées de Côte d’Ivoire.

 « La première attaque survenue à Kafalo est le fait d’une soixantaine de terroristes lourdement armés venant du Burkina Faso. Les forces armées de Côte d’Ivoire ont repoussé les assaillants au terme d’une heure de combat intense et mis en œuvre une opération de ratissage », fait observer le texte signé par le Chef d’Etat-major des Armées de Côte d’Ivoire, le général de Corps d’Armée, Lassina Doumbia. 

Le bilan provisoire de l’attaque de Kafalo fait état de 2 soldats tués et 4 blessés du côté de l’armée ivoirienne contre 3 terroristes tués, 4 interpellés et du matériel logistique saisi (armement, radio, munitions et motos) du côté de l’ennemi, poursuit le texte.

Toujours selon le document de l’armée ivoirienne, la 2è attaque a eu lieu à Kolobougou, précisément à 60 km au nord-ouest du département de Tehini faisant frontière avec le Burkina Faso où un poste de gendarmerie a été la cible « d’individus non identifiés ».                                    Un gendarme ivoirien a été tué et un autre blessé au cours de cet assaut qui n’a fait aucune victime du côté des assaillants, conclut la note.

Dans la nuit du 10 au 11 juin 2020 dans la même localité de Kafolo, une attaque similaire contre les positions de l’armée ivoirienne avait coûté la vie à une dizaine de soldats.

Eliezer Rodemi

Attaque jihadiste contre les casques bleus ivoiriens : nouveau bilan de 4 morts

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le nouveau bilan de l’attaque terroriste perpétrée, mercredi, au Mali contre un contingent des casques bleus ivoiriens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali ( Minusma), fait état de quatre morts après le décès du sergent-chef Doumbia Yacouba de l’armée de terre qui a succombé pendant son transfert à l’hôpital.

L’information a été donnée jeudi dans un communiqué de l’Etat-major général des Forces armées de Côte d’Ivoire. 

Selon la note signée par le chef d’Etat-général des armées, le général de corps d’armée Lassina Doumbia, « Le sergent-chef Doumbia Yacouba de l’Armée de Terre, blessé au cours de cette attaque, a succombé à ses blessures pendant son transfert à l’hôpital. Le bilan s’établit désormais à quatre casques bleus décédés et trois blessés».

Le bilan s’alourdit donc à 4 après les 3 tués d’hier, que sont le sergent-chef Bakayoko Adama du 3ème bataillon d’infanterie militaire de Bouaké, le sergent Guiegui Armand du 1er bataillon d’infanterie militaire d’Abidjan et le caporal Bamba Moustapha des forces spéciales.

 Mercredi, aux environs de 12h30 GMT, un détachement de casques bleus ivoiriens engagés au sein de la Minusma en mission de reconnaissance, a été l’objet d’une attaque d’un groupe armée jihadiste à 95 km environ au Sud de Tombouctou.