Zango l’africain, 1er homme à franchir les 18m au triple saut en salle

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Du haut de ses 1m80, Hugues-Fabrice Zango est le premier homme dans l’histoire de l’athlétisme à passer la barre des 18 mètres au triple saut en salle. Cette « barrière mentale » enfin levée, le Burkinabé de 27 ans a désormais les yeux rivés vers les Jeux olympiques (JO) 2021, prévus dans six mois au Japon, où il compte offrir sa toute première médaille olympique à son pays le Burkina Faso. Portrait

Ce samedi 16 janvier 2021, au meeting d’Aubière, à Clermont-Ferrand, dans le centre de la France, Hugues-Fabrice Zango a pulvérisé le record du monde du triple saut en salle avec une marque de 18,07 m, explosant du même coup son meilleur saut personnel de 17,77m. Le triple sauteur burkinabé détrône donc son entraîneur Français Teddy Tamgho, détenteur de ce record depuis 10 ans (2011-2021) avec un exploit de 17,92 m, réalisé le 6 mars 2011 à Paris-Bercy lors des championnats d’Europe en salle.

« Je passe de simple médaillé à prétendant à une médaille d’or, je change de grade », a déclaré le jeune prodige du pays des Hommes intègres après son saut historique, réussi à son 6è et dernier essai au meeting d’Aubière.

Pourtant rien ne présageait ce destin à Zango. Né à Ouagadougou, dans la capitale burkinabé le 25 juin 1993, il a été repéré tardivement à l’âge de 18 ans. Arrivé en France en 2015 avec un visa d’étudiant, il retrouve les pistes d’athlétisme « par hasard », et depuis lors, breloques et couronnes se sont enchainées autour du cou et de la tête de ce solide gaillard de 78kg.

Après son record d’Afrique en plein air de 17,66 m, sa plus grande fierté reste à ce jour, la première et unique médaille mondiale de bronze qu’il a offert à son pays, le Burkina Faso, lors des Mondiaux de Doha en 2019. Derrière ce sacre de samedi, Fabrice Zango n’a qu’un seul objectif , devenir le premier athlète burkinabé médaillé aux JO 2021 à Tokyo.

« Quand l’élève dépasse son maître. Nous savions déjà que le record devait tomber. Maintenant on repart au boulot car il ne faut pas s’arrêter là », a tweeté son coachTeddy Tamgho.

« C’est un jeune triple sauteur encore. Il a vraiment commencé le triple saut à 20 ans, puis s’est entraîné de manière sérieuse depuis qu’il a intégré mon groupe en 2018, avant ça il était un peu en free lance. Hugues est en constante progression. Et avant de penser à rebattre ce record, je veux déjà qu’il confirme autour de cette marque de 18m, afin de réduire le delta et de penser à aller de plus en plus loin », a ensuite commenté l’entraineur de l’Artois Athlétisme.

En attendant les JO 2021 dans environ 6 mois, Hugues Fabrice Zango qui possède une tête aussi bien faite que ses jambes, continue de préparer avec sérénité une thèse en génie électrique.

le Burkinabé Fabrice Zango bat le record du monde du triple saut en salle

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango a battu le record du monde de triple saut en salle, ce samedi 16 janvier 2021, lors du meeting d’Aubière, à Clermont-Ferrand, dans le centre de la France.

Avec son saut de 18,07m, le jeune athlète de 27 ans rentre ainsi dans la légende de l’athlétisme, en devenant le nouveau recordman mondial du triple saut en salle. Un record qui était détenu depuis 10 ans (2011-2021) par son entraineur français Teddy Tamgho, avec la marque de 17,92 m, réalisée le 6 mars 2011 à Paris-Bercy lors des championnats d’Europe en salle.

Zango a établi cette marque historique à sa 6eme et dernière tentative dans une salle quasiment vide du Stadium Pellez de Clermont-Ferrand, pour cause de Covid-19.

En salle, le Burkinabé est le premier athlète à sauter au-delà des 18 mètres. Les records du monde du triple saut en outdoor sont actuellement détenus par le Britannique Jonathan Edwards, auteur de 18,29 m le 7 août 1995 en finale des championnats du monde de Göteborg, en Suède, et par l’Ukrainienne Inessa Kravets qui a atteint la marque de 15,50m, le 10 août 1995 lors de ces mêmes championnats.

« Franchir le cap des 18m c’est une barrière mentale qui s’effondre », a estimé le jeune athlète burkinabé après sa victoire historique.

Sociétaire de l’Artois Athlétisme depuis son arrivé en France en 2015, Hugues-Fabrice Zango brille aussi bien sur les pistes d’athlétisme que dans les études. Il prépare en ce moment une thèse en génie électrique.