Bouaké-Peyton/ Football : KTK remporte la 4e édition du tournoi doté du trophée Ibrahim Bamba

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’équipe de football Maracaña, KTK du quartier Odiennekourani a remporté, le samedi 22 octobre 2022, au quartier Peyton à Koko, la finale de la 4e édition du tournoi doté du trophée du nom du PDG de Oriental groupe, Ibrahim Bamba dit IB.

Le capitaine de KTK soulevant le trophée, entouré des autorités

KTK a battu (1-0) l’équipe City Espoir de Koko, à l’issue du temps réglementaire. L’unique but de la partie est intervenu à la 12e minute du jeu grâce à une magnifique action collective de KTK, concrétisée par Amara Cissé alias Agogo. Malgré les assauts répétés de Koko dans le camp adverse tout au long de la 2e mi-temps, le score restera inchangé. Résultat final, 1 but à 0 pour KTK d’Odiennekourani, qui remporte pour la 2e année consécutive ce tournoi de Maracaña « petit poteau » parrainé par le PDG de Oriental groupe, Ibrahim Bamba.

Organisée par la jeunesse du quartier Peyton et placée sous le thème : « pour la paix, je m’engage », la finale de cette édition 2022 a vu la présence du commandant de compagnie de la gendarmerie de Bouaké et du commissaire du 2e arrondissement de police de Koko. Invités spéciaux à cette fête du sport, les patrons de ces deux corps de défense et de sécurité ont eu l’occasion de s’adresser aux nombreux jeunes qui ont effectué le déplacement à la place publique de Peyton.

Le commandant de compagnie de la gendarmerie de Bouaké, Karim Traoré

Prenant la parole en premier, le commandant de compagnie de gendarmerie nationale de Bouaké, Karim Traoré a exhorté la jeunesse de Peyton et de Bouaké au civisme et à la responsabilité.

« Vous êtes nos enfants et nos jeunes frères il est important qu’on vous sensibilise sur la chose civisme parce qu’il y a de grands projets » à venir pour Bouaké mais cela aura vraiment de l’impact que si cette jeunesse cible est consciente de son rôle qu’elle doit jouer, a-t-il fait savoir. Il a en outre invité la jeunesse de Bouaké à tourner le dos à toute action malveillante, et à prendre toute sa place dans les différents projets de développement en vue pour cette 2e ville du pays.

Le commissaire adjoint du 2e arrondissemnt de police de Bouaké, Tidjane Gbané, micro en main

A son tour, le commissaire adjoint du 2e arrondissement de police de Koko, Tidjane Gbané a fait savoir que la présence de son administration est de rassurer les uns et les autres de la bonne marche de cette activité sportive et de bonnes cohésions sociales. Il en a profité pour rappeler aux finalistes et à leurs différents supporteurs de se départir de tout acte de violence en privilégiant l’esprit de fairplay.

Le 5e adjoint au maire de Bouaké, Diaby Aboubakar

De son côté, Le 5e adjoint au maire de Bouaké, Aboubakar Diaby dit Peter, fils du quartier Peyton, a spécialement remercié le parrain IB, pour son esprit de solidarité et de partage au profit de la jeunesse de ce quartier. Le maire Diaby a par la suite félicité le comité d’organisation piloté par le trio Vieux Coulibaly alias « Vieux Gorgui », Djomouri Kouyaté, et Yacouba Coulibaly.

Le parrain du tournoi, Ibrahim Bamba « IB », PDG de Oriental groupe

Le parrain, Ibrahim Bamba, PDG de Oriental groupe, s’est réjoui quant à lui pour le bon esprit qui a prévalu tout au long de ce tournoi qui s’est refermé sans aucune violence enregistrée.

Cheik Koné

CAN 2021 : la Côte d’Ivoire bat l’Algérie et se qualifie pour les 8e de finale

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les Éléphants footballeurs de Côte d’Ivoire se sont qualifiés ce jeudi 20 janvier 2022 pour les 8e de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2021, en battant le champion en titre, les Fennecs de l’Algérie (3-1) au terme de la 3è journée des phases de poules dans le groupe E.

Le 1er but des Eléphants est intervenu à la 23e minute du jeu par Franck Késsié sur une belle passe de Nicolas Pepe. 17 minutes plus tard, soit à la 40e, Ibrahim Sangaré d’une tête magistrale double le score pour la Côte d’Ivoire.

Dès le retour des vestiaires, plus précisément à la 55e, le virevoltant Nicolas Pepe au finish d’un beau geste technique, bat le gardien Algérien et corse la marque (3-0) pour les Eléphants. Fouettés dans leur amour propre, les champions d’Afrique en titre vont profiter d’une balle flottante dans la défense Ivoirienne pour réduire le score (3-1) à la 74e grâce à un but de Sofiane Bendebka. Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Sud-Africain.

La Côte d’Ivoire fini leader du groupe E avec 7 points. Elle affrontera le mercredi 26 janvier prochain les Pharaons de l’Egypte en 8e de finale.

Cheik Koné

CAN 2021 : les supporters des Etalons du Burkina Faso à Bouaké font bloc derrière leur équipe

Bouaké360-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Hamidou Porgo, président des supporters des Etalons du Burkina Faso à Bouaké, croit au sacre de son équipe nationale au soir de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021.

Lui et ses camarades, entendent donner davantage de la voix à leur équipe nationale pour la deuxième phase à élimination directe. Le mercredi 19 janvier 2021, au cours d’une rencontre avec ses camarades, dans un restaurant de la place, M. Porgo a invité ceux-ci et les amis du Burkina Faso, à prendre d’assaut, le dimanche 23 janvier 2021, la salle de conférence du consulat général du Burkina Faso à Bouaké, pour la grande projection du match des huitièmes de finale contre le Gabon.

<< C’est un moment exceptionnel que nous devons partager ensemble. Depuis le Cameroun, nos joueurs par la magie des réseaux sociaux et des médias sauront qu’ils ont notre soutien depuis la Côte d’Ivoire. Venons massivement pour encourager nos étalons >>, a exhorté Hamidou Porgo.

 Également dans la course pour un troisième sacre continental, les supporters des Etalons par la voix de leur président, ont réaffirmé leur soutien aux Eléphants de Côte d’ivoire. Aussi, Hamidou Porgo, a exprimé sa compassion et son soutien aux joueurs Max Alain Gradel et Sangaré Badra Ali qui ont tous deux perdu leurs géniteurs en cette période du plus grand rendez-vous sportif du continent.

Cheik Koné

CAN 2021 : la Côte d’Ivoire assure l’essentiel face à la Guinée-Équatoriale

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les Éléphants footballeurs de Côte d’Ivoire ont assuré l’essentiel ce mercredi 12 janvier 2022 à Douala, au Cameroun en s’imposant par le score de (1-0) face au Nzalang de la Guinée-Équatoriale, pour leur entrée à la CAN 2021 de football.

Avec cette victoire, et les 3 points dans la besace, les ivoiriens prennent la tête du groupe E, devant l’Algérie et la Sierra Leone (1 point chacun). La Guinée Equatoriale avec 0 point moins 1 ferme la marche après la 1ère journée des matchs de poule dans ce groupe.

La 2è journée dans ce groupe E, opposera le dimanche 13 janvier, la Côte d’Ivoire à la Sierra Leone et l’Algérie à la Guinée Equatoriale.

En attendant, le coach des Eléphants de Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle devra trouver les moyens de ressouder les morceaux entre les différents blocs de cette équipe qui a du mal a trouvé sa cohésion.

Malgré cette courte victoire obtenue dès la 5è minute grâce à un but de son capitaine Alain Gradel, les Eléphants ont donné l’impression d’une équipe décousue, et en quête d’identité.

Cheik Koné

Sport/ Rugby : les Varans de Ouangolo remporte le trophée de la journée du sport féminin à Bouaké

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’équipe féminine des Varans de Ouangolo  a raflé le trophée du tournoi de rugby à 7 baptisé «  Journée Sport Féminin » face au Poro Rugby Club de Korhogo par deux essais à un (10-5), le samedi 11 décembre 2021, au camp génie de Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne.

Menées au score, les filles du Poro, sont revenues à la marque dans les dernières secondes de la rencontre. C’est pendant les prolongations que l’équipe de Ouangolo a réussi à battre son adversaire du jour.

Ce tournoi organisé par la direction départementale de la promotion des sports et du développement de l’économie sportive de Bouaké, a réuni quatre équipes de jeunes filles âgées de 16 ans. Elles sont venues des villes de Bouaké, Yamoussoukro, Ouangolo et Korhogo.

L’objectif de ce tournoi était de promouvoir le genre féminin à travers le sport, mais aussi de leur offrir un cadre de rencontre, de détection de talents et susciter en elles le goût de la réussite à travers le sport par la mise sur pied d’une équipe féminine dans la discipline concernée.

Il est bien de noter que l’équipe « Filles des béliers de Yamoussoukro » a raflé la troisième place devant Bouaké Rugby Club.

Madame Bamba Fatoumata épouse Koné, sous préfet central de Bouaké, présidente de cette activité, a salué cette initiative de la directrice départementale des sports de Bouaké, Madame Kouassi née Aude Angbo. Elle en a profité pour encourager les jeunes filles à mettre du sérieux dans cette discipline sportive qu’elles affectionnent.

Outre madame la sous préfet central de Bouaké, l’on notait la présence des directeurs régionaux des sports, de la santé et du service civique.

Eliezer Rodemi

Sport automobile : Top départ à Bouaké du 8e rallye du RCCA

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le Top départ de la 8e édition du rallye du RCAA ( Racing Club Automobile d’Assinie ) a été donné le samedi 11 décembre 2021 à Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne, en présence du ministre des transports Amadou Koné, du préfet de région Tuo Fozié et du 5e adjoint au maire, Diaby Aboubacar dit Peter.

Quinze équipages étaient au départ de cette 1ère journée à l’espace Alassane Ouattara de Bouaké, au nord de la ville.

Longue de 320 km, l’étape de Bouaké reliait quelques quartiers, à savoir la Zone et Gonfreville à plusieurs localités environnantes dont Saoundi, Agbakro, Boukébo et Konankro, dans la commune de Diabo, au nord-ouest de la ville.

Cheik Koné

Bouaké : militaires et journalistes se défient sur un terrain de football

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les militaires du premier bataillon du génie et les journalistes correspondants régionaux de presse en Côte d’Ivoire se sont défiés le mardi 31 aout 2021 à Bouaké, dans la deuxième ville ivoirienne au cours d’un match de football remporté par les soldats.

A l’initiative de l’Union nationale des journalistes correspondants de presse de Côte d’Ivoire (UNAJCOP-CI) et de son président Ladji Abou Sanogo, cette rencontre sportive âprement discutée a été remportée 4 buts à 3 par les hommes en treillis.

Plus entreprenants, les soldats du génie ont décidé dès les premières minutes du jeu à façonner le chapeau de cette histoire en leur faveur. Malgré toute la bonne volonté affichée, les journalistes n’ont pas réussi à trouver l’angle d’attaque adéquat en face d’un système de quadrillage de l’espace géométrique savamment mis en place par les génies « sapeurs » sur leur terrain.

« Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres ». Cette maxime, cette règle d’or du journalisme, les hommes de Ladji Abou la connaisse bien. L’histoire retiendra donc que la revanche n’a pas eu lieu pour les reporters à cette deuxième édition des journées récréatives entre militaires et journalistes. En 2020, lors de la 1ère édition, les militaires avaient laminé les journalistes par le score fleuve de 5 buts à 1.

Pour le président de l’UNAJCOP-CI, Ladji Abou Sanogo, au delà de ce match de football, ce rapprochement entre soldats et journalistes a pour entre autres objectifs de promouvoir les liens de fraternité entre la grande muette et la population civile.

« Cette rencontre a pour objectif de fraterniser et montrer aux yeux du monde entier qu’entre nous et les militaires il n’y a pas de barrière », a-t-il fait remarquer. Dans cette lancée, il a demandé aux journalistes d’être aux côtés des militaires et dire à la population civile qu’entre elle et les militaires il n’ y a pas de barrière et mieux tout faire pour soutenir nos frères soldats ».

Prenant la parole à son tour, le premier responsable du camp génie, le colonel Mel Armel Rosenberg, a invité les journalistes à être auprès des militaires et se charger d’informer la population sur les missions et les objectifs du premier bataillon du génie.

« J’ai vraiment apprécié cette collaboration qui existe entre nous depuis un certain nombre d’année et je compte sur vous pour être le relais auprès de la population pour leur dire ce que nous pouvons faire de bien pour elle pour que se soit la Côte d’Ivoire qui gagne », a-t-il exhorté.

Associée à la rencontre par l’UNAJCOP-CI, l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), à travers la voix de son représentant, Traoré Yacouba a également salué cette belle initiative.

Avant la rencontre de football, le capitaine Sagou Édouard a fait l’historique du premier bataillon du génie et expliquer les différentes missions et activités qui lui sont assignées. C’est en 1963 que le génie militaire a vu le jour. Il était composé du service civique et de la compagnie génie militaire. Mais en 1987, la fusion des deux entités donnera le premier bataillon du génie, a-t-il expliqué.

La mission générale du génie, a poursuivi le capitaine Sagou est d’aménager le terrain en vue de favoriser la manœuvre amie, d’entraver la manœuvre ennemie tout en préservant les unités engagées.

Une visite guidée du camp du 1er bataillon du génie situé à l’extrême ouest de Bouaké ainsi qu’un repas collectif a mis fin à cette 2è édition des journées récréatives entre soldats du génie et journalistes correspondants régionaux de presse en Côte d’Ivoire.

Eliezer Rodemi

Dans le coma depuis 40 ans, l’ancien footballeur Jean-Pierre Adams est décédé, ce lundi

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Dans le coma depuis près de quarante ans, l’ancien défenseur international français Jean-Pierre Adams est décédé, ce lundi 6 septembre 2021 au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nîmes, en France à l’âge de 73 ans.

Ancien défenseur international avec ses 22 sélections en équipe de France, il était plongé dans un profond coma depuis le 17 mars 1982, à la suite d’une erreur d’anesthésie.

Depuis tout ce temps, sa femme Bernadette avait gardé l’espoir qu’il se réveillerait un jour de son coma.

Passé par le Nîmes Olympique (1970-1973), l’OGC Nice (1973-1977), le PSG (1977-1979), le natif de Dakar aura marqué l’histoire de l’équipe de France grâce à son association en charnière centrale avec Marius Trésor. Cette défense redoutable formée par ces deux hommes était surnommée «la garde noire».

 Cheik Koné

Sport de combat : stage technique national du Qwan Ki Do à Bouaké

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Près d’une centaine de pratiquants de l’art martial Qwan Ki Do venus de différentes régions de la Côte d’Ivoire, ont eu un stage technique du samedi 28 au dimanche 29 août 2021 au foyer des jeunes de Koko, à Bouaké, dans le centre du pays.

Ce stage technique organisé par la Fédération Ivoirienne de Qwan Ki et placé sous l’égide du ministère de la promotion du sport et du développement de l’économie sportive et concernait les maîtres de salle qui ont atteint le cap 3.

«Il était important qu’à un moment de notre parcours qu’on puisse rassembler tous les maîtres de salle et leur donner la nouvelle méthodologie d’entraînement, mais c’est important aussi que les maîtres de salle qui sont à l’intérieur puissent voir le représentant du maître fondateur qui est présent pour ce stage. C’est pour cela que nous avions convié tous les maîtres de salle pratiquement dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire où nous sommes implanté et  leur donner la nouvelle méthodologie et faire une mise à niveau technique de tout le monde », a fait savoir Vo Su Brahima Sako,  Président de la Fédération Ivoirienne de Qwan Ki Do, ceinture noire 4ème dan.

Après deux jours de stage , le directeur technique de la Fédération Ivoirienne de Qwan Ki Do, par ailleurs directeur général de la Confédération Africaine de Qwan Ki Do et vice-président de l’International Qwan Ki Do Fédération , Chan Su Kossonou Kouakou Kra, Ceinture noire 8ème, a indiqué que le niveau des maîtres de salle s’est amélioré et son souhait est de voir le Qwan Ki Do s’étendre sur tout le territoire national : «Ce weekend que nous venons de passer à Bouaké a vu la participation de la plupart des clubs de Côte d’Ivoire d’ivoire . Ça s’est très bien passé, le niveau s’est beaucoup amélioré et ça été l’occasion pour nous de lancer l’autre saison 2021-2022 de Qwan Ki Do. Dans 5 ans, nous souhaitons que le Qwan Ki Do prenne tout le territoire ivoirien », a-t-il soutenu.

Présent à ce stage, le directeur régional des sports de Bouaké, Anassé N’cho Marcellin, a salué l’initiative des dirigeants du Qwan Ki Do pour leur présence dans la deuxième ville ivoirienne.

Le Qwan Ki Do, est un art martial créé en 1981 en France à Toulon par Maître Pham Xuân Tong. Le Qwan Ki Do trouve son origine dans des techniques issues des arts martiaux chinois et des arts martiaux vietnamiens. C’est donc un art martial Sino-vietnamien.

Eliezer Rodemi

Sport de l’esprit : La FIJD promeut le jeu de dames à Bouaké

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La Fédération ivoirienne de jeu de dames (FIJD) a organisé le samedi 7 et dimanche 8 aout 2021 à Bouaké, un tournoi de jeu de dames en vue de promouvoir dans cette deuxième ville ivoirienne, ce sport de l’esprit en plein essor dans le pays.

 Ils étaient quarante-six damistes dont vingt-deux chez les amateurs et vingt-quatre au niveau professionnel, à participer au tournoi de l’indépendance organisé en partenariat avec la direction départementale des sports de Bouaké à l’auberge des jeunes de N’Gattakro.

«Le jeu de dames se joue partout à Bouaké. Nous voulons structurer les personnes qui s’adonnent à ce jeu en appartenant à la fédération ivoirienne de jeu de dames », a fait remarquer à l’ouverture du tournoi, la directrice départementale des sports de Bouaké, Mme Kouassi née Aude Angbo. Aussi, a-t-elle ajouté, « il y a, le championnat de dames donc notre objectif est de voir ces joueurs participer au championnat mais avant cela, ils doivent appartenir à une ligue régionale ».

Selon le directeur des tournois de la FIJD, Guillaume Guédé, le jeu de dames est en plein essor, donc la ville de Bouaké ne doit pas rester en marge.

 « La Côte d’Ivoire compte trois maîtres internationaux mais la ville de Bouaké en compte deux, il s’agit des maîtres Djédjé Kouassi et Assé N’Cho Joël. Nous voulons redynamiser la ville afin qu’elle puisse nous donner encore des champions. Le jeu de dames est actuellement en plein essor donc Bouaké ne doit pas rester en marge», a conclu M. Guédé.

Gnahoré Constant dans la catégorie professionnelle et Essy Kouakou, sont les vainqueurs de cette première édition du tournoi de l’indépendance. Cette compétition a pu avoir lieu grâce à la bonne collaboration de la direction départementale des sports et les damistes du quartier N’Gattakro.

Eliezer Rodemi