La fête de Ramadan sera célébrée ce lundi 2 mai 2022 en Côte d’Ivoire (Officiel)

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La fête de l’Aïd-el-fitr ou fête de Ramadan, marquant la fin du mois du jeûne musulman sera célébrée en Côte d’Ivoire le lundi 2 mai 2022 a annoncé dans un communiqué conjoint, ce samedi soir, le Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques (COSIM) et le Conseil des Imams Sunnites (CODIS).

« Le COSIM et le CODIS informent la communauté nationale que le croissant lunaire marquant la fin du mois de Ramadan 2022/1443 Hégire n’a été observé nul part sur le territoire national. Par conséquent la fête de Ramadan sera célébrée en Côte d’Ivoire le lundi 2 mai 2022 » a indiqué le porte-parole du COSIM, Sekou Sylla.

Le jeûne du Ramadan est le 4e pilier de l’Islam. Il est obligatoire pour tout musulman(e) pubère et sain(e) d’esprit.

Le jeûne consiste notamment à s’abstenir de boire, de manger et d’avoir des rapports sexuels de l’aube au crépuscule, durant 29 ou 30 jours, selon l’apparition de la lune.

Le mois de Ramadan 1443 H a démarré le samedi 2 avril 2022.

Cheik Koné

Publicité

Côte d’Ivoire : la communauté musulmane entame le jeûne du Ramadan ce samedi

Le début du jeûne du Ramadan est prévu le samedi 2 avril 2022 sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

L’annonce a été faite ce vendredi 1er avril par le Conseil supérieur des Imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’Ivoire (Cosim) et le Conseil des imams sunnites (Codis). Le croissant lunaire a été observé dans les départements de Dabakala et de Bondoukou, a indiqué le conseil dans un communiqué.
Cheik Koné

Bouaké/ Noël 2021 : la communauté Sant’Egidio offre 400 repas aux enfants démunis

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le samedi 25 décembre 2021, jour de Noël, la communauté Sant’Egidio de Bouaké, a organisé, sa traditionnelle fête dédiée aux enfants des quartiers démunis de Bouaké intitulée’’ repas de Noël’’.

Cette année, ce sont 400 repas qui ont été distribués aux enfants défavorisés des quartiers de Koko, Assoumankro et de N’Zuékro. Grâce à la communauté dirigée par Angélin Konan, ces enfants, issus en majorité de’’ l’école de la paix’’, un projet Sant’Egidio qui consiste à permettre aux enfants de ces quartiers de savoir lire et écrire avec un accompagnement scolaire, ont pu fêter la Noël comme leurs frères et sœurs.

« Nous disons merci à la communauté Sant’ Egidio pour ce qu’elle fait pour nous. Grâce à elle, nous fêtons comme les autres », s’est réjouie  Kouakou Pamela Euphrasie venue d’Assoumankro. Même sentiment de joie chez Traoré Souleymane du quartier Koko. « Je suis très content parce qu’on a mangé et bu les jus. Je dis merci à tout le monde ».

Après avoir remercié les membres de la communauté pour leur contribution financière de même que les personnes de bonne volonté qui ont manifesté leur générosité en apportant une aide à la communauté Sant’Egidio, le premier responsable Angélin Konan a expliqué que ce repas de Noël offert aux enfants démunis des quartiers de koko, Assoumankro et N’Zuékro a pour objectif d’apporter la joie dans le cœur de ces enfants. Leur permettre également de fêter Noël et d’être heureux comme les autres enfants de la Côte d’Ivoire.

Ce repas de Noël intervient après le don de 170 kits scolaires aux enfants de l’ « école de la paix » au titre de la rentrée 2021-2022.

La Communauté de Sant’Egidio est un mouvement de laïcs auquel participent plus de 50.000 personnes, investies dans l’évangélisation et dans la charité.

LARQUÉ Florent

Bouaké: les populations de Raffiékro fêtent Noël avec la communauté Sant’Egidio

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les populations de Raffiékro, village situé à une dizaine de kilomètres de Bouaké, appelé communément « village des lépreux », ont reçu, le samedi 25 décembre 2021, la visite des membres de la communauté Sant’Egidio de Bouaké avec les bras chargés de nourritures.

En effet, pour permettre aux familles de ce village de passer de bonne fête de Noël, la délégation conduite par Angélin Konan a offert 600 kits alimentaires aux habitants du village.

Pour Angelin Konan, les populations de raffiékro sont des familles amies à la communauté Sant’Egidio de Bouaké, il était donc primordial de venir les soutenir ce jour de Noël. « Nous avons offert 600 repas aux populations de ce village. Elles étaient contentes de faire la fête de Noël.

«Nous avons bien mangé. Merci la communauté Sant’Egidio de Bouaké d’avoir pensé à nous pendant la fête de Noël. », a remercié Sandrine. K.

Créée le 7février 1968 par Andrea Riccardi, la Communauté de Sant’Egidio est un mouvement de laïcs qui a pour projet de construire la paix au quotidien par la prière, le service auprès des pauvres et la médiation internationale.

LARQUÉ Florent

Djafar, le célèbre prédicateur musulman burkinabè est décédé à Abidjan

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le célèbre maître coranique, théologien et prêcheur, Djafarma Héma Ouattara, alias Kôrô Djafar est décédé vendredi 15 octobre 2021 à l’âge de 77 ans à Abidjan, dans la capitale économique ivoirienne, des suites d’une maladie, rapportent plusieurs sources concordantes.

Installé à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, Djafar s’était rendu célèbre dans la sous-région ouest-africaine et au-delà avec ses prêches qui sonnait la rupture totale avec ceux pratiqués à l’ordinaire. Il avait réussi de fort belle manière à intégrer de l’humour, mais surtout des obscénités dans des discours pourtant à caractère religieux.

Depuis quelques temps, le célèbre prédicateur avait retrouvé un second souffle sur les réseaux sociaux où ses extraits sonores reprenant des paroles obscènes étaient de plus en plus mimés par de nombreuses admiratrices.

Djafar n’épargnait personne avec ses critiques acerbes. Hommes politiques, artistes, célébrités, fonctionnaires, tous ont fait les frais de ce vieux prédicateur atypique.

Cheik Koné

Deuxième Assemblée générale du forum des confessions religieuses de Gbêkê

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Le Forum des confessions religieuses de Gbêkê a organisé sa deuxième assemblée générale ordinaire (Ago) ce samedi 25 septembre 2021 à Bouaké, « pour jeter un regard sur ce qui a été fait » et dégager les perspectives pour cette association qui contribue depuis sa création en 2008 (13 ans) à la promotion de la cohésion entre différentes religions en Côte d’Ivoire.

C’était en présence du ministre Amadou Koné et de nombreux fideles religieux de la région de Gbêkê.

Dans son intervention, le président du forum, l’imam Idriss Sidibé, fraichement reconduit pour un deuxième mandat, a promis de tout mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs à lui assignés.  

« C’est un honneur pour nous concernant cette mission qui nous a été confiée et nous ferons notre effort pour atteindre nos objectifs pour le bonheur de la population et pour la stabilité en Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué, soulignant qu’il continuera de travailler sans relâche pour le maintien de la bonne cohésion entre les religions en Côte d’Ivoire.              A ce sujet, l’imam Sidibé a promis inclure dans son plan d’action, la création d’autres cadres de collaboration plus accrus avec la société civile et les chefs de communauté. Ce qui permettra selon lui, de redynamiser d’avantage sur le terrain, les acquis de son association.

« Nous savons ce que Bouaké à vécu et pour cela nous devons maintenir cet acquis qui est la paix pour montrer cela aux yeux du monde entier parce que cette région est la colonne vertébrale de la Côte d’Ivoire », a-t-il confié.

A son tour, le ministre des transports et député de Bouaké, Amadou Koné a sollicité plus de prières des guides religieux pour une paix durable en Côte d’Ivoire.

« Je prie que Dieu nous accorde la santé, une longue vie et que nous puissions ensemble, selon les orientations qui seront données par le président de la république en accord avec les différents chefs politiques, parce que se sont les politiques qui ont divisés la Côte d’Ivoire, faire en sorte que nous puissions travailler ensemble pour que la paix, la stabilité continue de régner dans le Gbêkê, parce que lorsqu’il y a la paix le développement s’installe », a espéré le ministre Koné.                                       

Aussi, a-t-il ajouté, « je vous demande de continuer de faire des prières pour l’ensemble des enfants de la Côte d’Ivoire à commencer par le président de la Côte d’Ivoire ».

Prenant la parole à son tour, Mgr Paul-Siméon Ahouanan Djro, l’archevêque métropolitain de Bouaké a demandé « à tous, de préserver cette paix qui nous coûte si chère parce que nous sommes tous des frères et sœurs ».

Pour finir, le grand iman de Bouaké, Badjawari Touré, par ailleurs président régional du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques (COSIM) a fait des bénédictions et a adressé des prières à Dieu pour que la paix demeure toujours en Côte d’Ivoire.

Le Forum des confessions religieuses de Gbêkê a été créé en 2008 par l’archevêque métropolitain de Bouaké, Mgr Paul-Siméon Ahouanan Djro et son éminence le grand imam de Bouaké, Badjawari Touré avec pour objectif principal de renforcer la cohésion entre les différentes religions en Côte d’Ivoire.

Eliezer Rodemi

La fête de la Tabaski aura lieu le mardi 20 juillet 2021 en Côte d’Ivoire (Officiel)

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

La communauté musulmane ivoirienne célèbrera la fête de la Tabaski ou l’Aid-El Kébir le mardi 20 juillet 2021 à l’instar d’autres musulmans du monde entier.

L’annonce a été faite, ce mardi 13 juillet 2021, dans un communiqué conjoint signé par le Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’Ivoire (COSIM) et l’Association des Musulmans Sunnites en Côte d’Ivoire-Conseil des imams sunnites (AMSCI-CODIS).

Le COSIM et L’AMSCI-CODIS « informent la communauté nationale et la communauté musulmane en particulier que la station d’ARAFAT à la Mecque aura lieu inch’Allah le lundi 19 juillet 2021 ».

Par conséquent, ajoute la note « la fête de la tabaski aura lieu en Côte d’Ivoire, inch’Allah le mardi 20 juillet 2021 ».

Le jour d’Arafat est le jour où le dernier verset du coran a été révélé.  Le jeûne de ce jour saint (Arafat) qui coïncide avec le neuvième jour de « Dhoul Hijja», veille de la fête de tabaski est fortement recommandé.

L’Aid Al-Adha, Aïd el-kebir ou la Tabaski est la deuxième grande fête de la religion musulmane après la fête de fin du jeûne. Elle se déroule au lendemain de la station d’Arafat en Arabie Saoudite, (pilier essentiel du Hadj), fixée cette année au lundi prochain.

L’Aïd el-kebir commémore la soumission à Dieu du Prophète Abraham qui était prêt à sacrifier son fils aîné Ismaël sur son ordre. Chaque musulman ayant les moyens doit immoler une bête, notamment un bélier pendant cette fête pour perpétuer cet acte d’Abraham.

Cheik Koné

Le Hadj 2021 uniquement réservé aux saoudiens et aux résidents du Royaume

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’Arabie saoudite autorisera que 60 000 nationaux et résidents dans le Royaume préalablement vaccinés contre le Covid-19 à effectuer le grand pèlerinage musulman à la Mecque, prévu en juillet 2021.

Cette décision émanant du ministère saoudien du hadj et de la Oumra a été rapportée le samedi 12 juin 2021 par l’ambassade du Royaume de l’Arabie Saoudite près de la République de Côte d’Ivoire. Selon les autorités saoudiennes, « cette restriction est due à l’évolution continue de la pandémie à Coronavirus ».

C’est la 2è année consécutive qu’une telle décision est reconduite. En 2020, toujours en raison de la pandémie de Covid, le quota des pèlerins avait également été réduit. Seuls une dizaine de milliers de fidèles résidant en Arabie saoudite avaient pu effectuer ce 5è pilier de l’islam, contre 2,5 millions de participants venus du monde entier en 2019.

Cheik Koné

Côte d’Ivoire : l’imam Ousmane Diakité désigné nouveau président du COSIM

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

L’Imam Ousmane Diakité a été désigné ce dimanche 25 avril 2021, à Abidjan-Treichville, président du Conseil supérieur des Imams, des mosquées et des affaires islamiques de Côte d’Ivoire (Cosim), en remplacement de Cheick Mamadou Traoré, décédé le 13 avril 2021.

Le tout nouveau Cheikh Oul Aïma (président du Cosim) reste à confirmer à la conférence des Imams du mardi 27 avril prochain a indiqué le Cosim dans un communiqué.

L’Imam Ousmane Diakité, précédemment secrétaire exécutif du Cosim, a donc été désigné comme président de l’organisation et guide de la communauté musulmane nationale, à l’issue d’une réunion du Collège de transition, composé de sept éminentes personnalités du Conseil.

Né le 1er janvier 1956, l’Imam Ousmane Diakité est diplômé d’une maîtrise en droit public option administration intérieure obtenue de 1979 à 1983 à l’Université Mohamed V de Rabat / Maroc, à la faculté de droit et sciences politiques.

Au niveau académique, il a fait ses études primaires et secondaires à l’école Dar-El Hadits de Bouaké. De 1977 à 1978, il intègre l’Université des Sciences Humaine de Strasbourg en France, notamment au département des langues (pour une formation en langue française)

De 1986 à 2016, il fut fonctionnaire au ministère de l’intérieur en qualité de secrétaire général de mairie. Professeur d’arabe et de français, il a officié au groupe scolaire Mamadou Coulibaly à Odienné de 1984 à 1986.

Depuis 1988 à ce jour, il est membre de la Ligue Islamique de prédicateurs en Côte d’Ivoire (LIPCI). En 1990, il a fondé le Comité Musulman de l’encadrement de la jeunesse musulmane du département d’Odienné.

En octobre 2017, il devient membre de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains- Section Côte d’Ivoire.

De 2003 à ce jour, il est Imam Khatib de la Mosquée du Mont Arafat de la Riviera Bonoumin à Cocody-Abidjan.

Cheik Koné

Le jeûne du mois de Ramadan démarre en Côte d’Ivoire mardi

Bouaké360-Bouaké (Côte d’Ivoire)

Les musulmans de Côte d’Ivoire commenceront le jeûne du mois de Ramadan 2021 (1442 Hégire), le mardi 13 avril 2021, suite à l’observation du croissant lunaire à Bondoukou et dans d’autres localités du pays.

L’annonce a été faite conjointement, lundi soir, par le Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d’Ivoire (COSIM) et le Conseil des Imams sunnites de Côte d’Ivoire (CODIS).

Le jeûne du Ramadan est le quatrième pilier de l’Islam durant lequel les musulmans restent à jeun de l’aube jusqu’au coucher du soleil tous les jours pendant 29 ou 30 jours de même qu’ils s’abstiennent d’avoir des rapports sexuels avec leur époux ou épouse dans la journée.

Ce mois « béni » de l’Islam qui a vu la révélation du Saint Coran au Prophète Mohammed (Paix et salut d’Allah sur Lui) et 9ème mois lunaire est également accueilli en tant que période de grande générosité, de solidarité et de partage.

Cheik Koné